La relation entre la dépression et les troubles digestifs

- - Santé

Il existe souvent un lien évident entre la dépression et les troubles digestifs. Ce lien est lié à quelque chose que beaucoup d’entre nous ont souvent ressenti : lorsque notre humeur fluctue, les sensations provenant de notre système digestif le font aussi. Notre digestion est altérée, nous perdons l’appétit ou au contraire nous nous sentons plus anxieux, des gonflements apparaissent, des malaises, etc.

À cet égard, il convient de noter que Les troubles de l’humeur présentent un large éventail de symptômes. La dépression est un état clinique présentant un large spectre de caractéristiques qui se traduisent aux niveaux émotionnel, cognitif et aussi physiologique. Ainsi, l’épuisement et les changements dans les habitudes de sommeil sont souvent aggravés par des troubles digestifs.

Un bon diagnostic est nécessaire dans tous les cas. Il est courant de voir de nombreuses personnes se rendre dans leur centre de soins primaires pour être traitées précisément pour ces problèmes secondaires sans détecter leur véritable origine : la dépression. Il existe cependant des maladies telles que le syndrome de Crohn ou les maladies inflammatoires de l’intestin (MII) qui, bien qu’elles ne soient pas liées à des troubles mentaux, peuvent être aggravées par l’humeur du patient.

Quoi qu’il en soit, il est toujours prioritaire d’avoir une assistance spécialiséeL’objectif est de fournir un diagnostic solide et des stratégies d’intervention appropriées afin que cette assistance prenne de la valeur. En ce sens, il ne sert à rien que les gens surmontent leurs craintes et viennent consulter si les professionnels ne sont pas en mesure de donner une bonne réponse par la suite.

Nous devons prendre davantage en compte la relation entre notre cerveau et le système digestif. Nous savons, par exemple, qu’une bonne santé intestinale est aussi synonyme de bonne santé psychologique.

Nœud dans l'estomac dû à la La relation entre la dépression et les troubles digestifs

Quelle est la relation entre la dépression et les troubles digestifs ?

S’il existe un lien entre la dépression et les troubles digestifs… cela signifie-t-il que lorsque j’ai mal au ventre, c’est peut-être parce que je suis dépressif ? La réponse est non, pas toujours. Les troubles de l’humeur peuvent se manifester de plusieurs façons, afin que les troubles digestifs soient « une caractéristique possible de plus ».

Il est également courant de maintenir l’idée classique selon laquelle le corps et l’esprit sont toujours en relation directeet que, par conséquent, tout problème psychologique a un impact sur notre santé physiologique. Eh bien, à l’heure actuelle, nous ne pouvons pas fixer avec une précision totale le poids des variables de l’équation, mais ce que nous pouvons faire, c’est affiner un peu plus l’idée pour mieux la comprendre et la traduire en preuves scientifiques. Ils seraient les suivants :

La clé est le maintien du stress dans le temps

Le département de médecine de l’université de Californie, à Los Angeles, a mené une étude intéressante en 2001, qui a révélé quelque chose d’important. Le Dr Ernest Mayer, directeur de ce document, a démontré que un grand nombre de personnes souffrant de troubles fonctionnels du système digestif, comme le syndrome du côlon irritable, souffrent de troubles tels que la dépressionLes symptômes les plus courants sont l’anxiété, le trouble panique ou le stress post-traumatique.

  • La clé de cette réalité réside dans les facteurs de stress qui subsistent au fil du temps. On sait, par exemple, que lorsque nous ne gérons pas correctement le stress, les réserves de dopamine sont réduites. Nous ne pouvons pas oublier qu’une grande partie de cette hormone, qui est un neurotransmetteur, est produite dans nos cellules intestinales.
  • Comme ceci, l’excès d’adrénaline et de cortisol libéré en ces temps de grand stress finit par générer d’importants déséquilibres chimiques et hormonauxIl en résulte une augmentation de l’acidité, des diarrhées et de la constipation, etc. Cependant, le plus grave est la réduction de la dopamine, qui se traduit par un nouveau déclin et une faible motivation.
  • D’autre part, l’université de médecine de Stanford met une autre information sur la table. La dépression provoque une inflammation des organes digestifs, ce qui entraîne des douleurs, des malaises et divers troubles. En outre, ils soulignent également que le fait de souffrir de problèmes digestifs dès le plus jeune âge (comme le syndrome de Crohn) augmente le risque de souffrir de dépression à un moment donné de notre vie.
Un homme stressé au travail démontre le lien entre la dépression et les troubles digestifs

Relation entre la dépression et les troubles digestifs, quels sont les symptômes ?

Nous savons déjà qu’il existe une relation entre la dépression et les troubles digestifs. Cependant, nous insistons une fois de plus sur le fait que pour qu’un diagnostic de trouble dépressif soit posé, il faut que beaucoup d’autres symptômes soient présents. Néanmoins, Voyons maintenant quels sont les problèmes digestifs les plus courants qui apparaissent habituellement lorsqu’une personne souffre de cet état psychologique.

  • Augmentation ou perte d’appétit
  • Diarrhée ou constipation.
  • Lourdes digestions.
  • Sensation de plénitude, d’inflammation ou de brûlure de l’estomac.
  • Les gaz.
  • Des crampes.
  • Sentiment d’anxiété ou même vomissements après avoir mangé

Tous ces symptômes doivent être maintenus dans le temps, c’est-à-dire qu’il ne doit pas s’agir de quelque chose d’isolé et de ponctuel pendant quelques jours ou une semaine. Si vous ressentez ce malaise pendant plusieurs semaines, il est conseillé de consulter notre médecin.

J’ai le moral à zéro et des problèmes digestifs, est-ce une dépression ?

Il y a des moments où cela arrive. Notre humeur diminue, la motivation et les intérêts sont réduits. Il est même possible que notre santé ne se porte pas très bien non plus… Cela signifie-t-il que nous souffrons peut-être de dépression ? Seul un professionnel spécialisé peut nous le dire.

Pour ce faire, vous devez d’abord consulter notre médecin de famille. Nous devons exclure les problèmes de santé, le manque de certains minéraux, les problèmes hormonaux et, bien sûr, certaines altérations digestives. Si les tests sont négatifs et que nous sommes en bonne santé, il sera temps de consulter un psychologue au cas où le malaise émotionnel persisterait.

En conclusion, la relation entre la dépression et les troubles digestifs existe, nous dit la science. C’est un symptôme de plus de ce large spectre de caractéristiques associées à cette condition psychologique. La manière d’aborder le problème sera toujours multidisciplinaire, la thérapie psychologique, une alimentation correcte et des habitudes de vie adéquates nous aidera à connaître une amélioration progressive.

Une femme avec un mal de ventre

Partagez cet article :

Commentaires fermés