Les logiciels incontournables pour la compétitivité de mon industrie

- - High Tech

Dans le secteur industriel, il est bien loin ce temps où tout se faisait à la main, y compris le dessin de la pièce réalisé avec le bon vieux crayon. Eh oui, pour être compétitif, il faut être précis, rapide, organisé, tout en ayant le contrôle de la production et de son stock à tout instant.

Pour cela, les logiciels sont devenus incontournables. Il s’agit non seulement de satisfaire les exigences des clients, mais également de ne pas se faire devancer, entre autres par les produits chinois qui inondent désormais pratiquement tous les marchés.

Mais quels logiciels choisir ? En effet, on se perd facilement puisqu’au-delà des types de logiciels, il y a également plusieurs fournisseurs / éditeurs au choix.

Les types de logiciels dont mon industrie a besoin

Actuellement, trois logiciels sont « en vogue » : la CAO, la FAO et le logiciel ERP. S’ils ont « le vent en poupe », c’est qu’ils répondent au mieux aux besoins des industriels.

La CAO :

La CAO ou Conception Assistée par Ordinateur n’est pas qu’un « simple » logiciel. Il s’agit d’un ensemble de matériels et de logiciels, permettant d’obtenir une vision globale de la pièce à réaliser et de simuler son fonctionnement. La manipulation des composants se fait en 2D ou en 3D, pour un assemblage des plus rapides.

Le plus grand avantage d’opter pour la CAO est, grâce à la simulation, de pouvoir détecter et corriger les erreurs et ce, dès le début. Vous éviterez ainsi une perte de temps et une hausse des coûts de production.

La FAO :

La FAO, ou Fabrication Assistée par Ordinateur, vient en complémentarité de la CAO. En effet, si cette dernière simule le fonctionnement de la pièce à fabriquer, la FAO permet de modéliser la machine et ainsi d’avoir une vision de ses mouvements. Cela permet notamment d’éviter les défauts de fabrication.

Par ailleurs, la FAO permet de créer un programme ISO. Celui-ci aura pour rôle de commander la machine pour la plus grande des précisions.

Le logiciel ERP :

Dans une industrie, il n’y pas seulement la production en elle-même, il y a également la gestion de la production, la gestion commerciale, ou encore la gestion des stocks. Si celles-ci peuvent être réalisées chacune avec des logiciels spécifiques, l’ERP (de l’anglais Entreprise Ressource Planning, ou Planification des Ressources de l’Entreprise) regroupe toutes les fonctions. Centralisant l’ensemble de la base de données de l’usine, il permet à la fois d’apporter les modifications indispensables et d’informer tous les responsables / acteurs concernés et ce, en temps réel.

Comment choisir son fournisseur de logiciels ?

Pour deux logiciels de même type (FAO par exemple), selon le fournisseur ou l’éditeur, les différences se situent essentiellement à deux niveaux : la facilité d’utilisation et l’adaptabilité. Il s’agit là des principaux critères de choix de ses logiciels industriels.

La facilité d’utilisation :

Un logiciel est prévu pour nous « faciliter la vie » et non pas le contraire. Aussi, son utilisation doit être instinctive. Les ingénieurs et techniciens pourront ainsi éviter une trop longue courbe d’apprentissage, afin de produire et réaliser un retour sur investissement le plus rapidement possible. Par ailleurs, un usage instinctif faciliterait l’intervention des utilisateurs occasionnels.

L’adaptabilité :

Un bon logiciel se doit de répondre au mieux aux besoins spécifiques d’une entreprise. D’ailleurs, ces derniers peuvent évoluer, tout comme des imprévus peuvent être au rendez-vous, d’où l’importance de l’adaptabilité.

Sinon, il faut savoir que pour une industrie travaillant essentiellement un matériau, certains éditeurs ont développé des logiciels spécialement dédiés. A titre d’exemple, le logiciel FAO TopSolid de Missler Software, TopSolid’Wood, a été spécialement développé pour l’industrie du bois.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *