Le portage salarial, définition et avantages

- - Finance et économie

Jusque-là, nous avions essentiellement le choix entre deux modes de travail : le statut de salarié et celui de travailleur indépendant ou d’auto-entrepreneur. Chacun présente ses avantages et inconvénients, être salarié signifiant par exemple sécurité (avec la protection sociale), mais également une liberté moindre (par rapport au travailleur indépendant).

Il faut alors savoir que désormais, on peut avoir le beurre et l’argent du beurre en même temps, grâce au portage salarial.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un mode de travail où le porté se voit attribuer certaines missions par la société de portage qui l’emploie, missions commandées par une tierce personne (physique ou morale) appelée client.

Ce mode de travail bénéficie d’un cadre légal, figurant dans le code du travail (depuis 2008) et faisant l’objet de deux sortes de contrat : un contrat de travail entre l’entreprise de portage et le porté, ainsi qu’un contrat commercial de prestation de portage salarial entre le client et la société de portage.

Remarque : Le porté est rémunéré à travers les prestations qu’il facture à son entreprise de portage salarial. Pour avoir une idée plus précise, vous pouvez procéder à un portage salarial simulation.

Qui est concerné par le portage salarial ?

Le portage salarial concerne plusieurs métiers. Toutefois, il s’applique essentiellement dans le domaine des prestations intellectuelles : experts informatiques, métiers du Web, gestion et finance, consultants marketings, etc.

Le client, quant à lui, peut être un particulier, une entreprise, une association, une collectivité locale ou une administration.

Le statut de porté, le beurre et l’argent du beurre

Les avantages du salarié dont jouit le porté :

Contrairement au travailleur indépendant et tout comme le salarié, le porté bénéficie d’une couverture sociale complète. En effet, à travers le contrat de travail passé avec sa société de portage, les différentes retenues effectuées sur sa rémunération lui donnent droit à la sécurité sociale : il peut prétendre à l’indemnité chômage, cotise pour sa retraite, bénéficie d’une couverture maladie, etc.

Par ailleurs, il bénéficie d’une régularité de travail, grâce à la notoriété de l’entreprise de portage et les avantages que les clients tirent en sollicitant cette dernière : bénéficier d’une expertise à moindre coût par rapport à un cabinet spécialisé, une gestion des ressources humaines allégées (la société de portage s’occupant de toutes les déclarations nécessaires), gain de temps, etc.

Sinon, il faut également savoir que le porté bénéficie de « congés payés » : il touche en numéraire ses droits en jours de vacances.

Les inconvénients du statut d’auto-entrepreneur en moins pour le porté :

Les travailleurs indépendants ou auto-entrepreneurs sont soumis à de lourdes formalités et déclarations en lien avec leur statut. Ce n’est pas le cas pour le porté car comme pour le client, la société de portage s’occupe de tout.

Par ailleurs, même étant en début d’activités, le porté, contrairement à l’auto-entrepreneur, n’a pas à conquérir le marché. Une fois le contrat signé, il peut recevoir des missions de la société de portage.

Enfin, notons que le porté jouit du principal avantage du travailleur indépendant, à savoir la liberté. En effet, il n’est pas contraint d’accepter toutes les missions qu’on lui attribue, pour prendre quelques jours de vacances ou pour toute autre raison personnelle par exemple.

Les autres avantages du portage salarial

Vous l’auriez compris, le statut de porté est à la croisée de celui du salarié et de l’auto-entrepreneur. Le portage salarial peut ainsi constituer une étape avant de s’envoler de ses propres ailes, afin d’évaluer ses capacités d’entrepreneur, en même temps que le marché auquel on s’intéresse.

Si le portage porte sur certains domaines comme l’informatique, le porté peut récupérer la TVA sur les investissements qu’il aura faits pour mener à bien ses missions (achat de matériels, etc.).

Partagez cet article :
Julien Pollet

Julien Pollet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *