L’affacturage, une alternative aux financements classiques

- - Finance et économie

Pour accéder à un financement, de plus en plus de professionnels et d’entreprises se tournent actuellement vers l’affacturage. Le succès de ce dispositif est tel que les créances en ayant fait l’objet ont atteint les 68 milliards d’euros au troisième trimestre 2017 (soit 7,3% de plus par rapport au troisième trimestre 2016).

L’affacturage ou le factoring, comment ça marche ?

L’affacturage est un mode de financement par lequel un professionnel ou une entreprise cède ses créances à une société de factoring. Cette dernière lui verse alors une partie du montant de la (des) facture(s) concernée(s) et ce, dans l’immédiat, sans attendre le paiement de son (ses) client(s).

Le dispositif est mis en place à travers la signature d’un contrat d’affacturage entre le professionnel (ou l’entreprise) et la société d’affacturage.

Le contrat d’affacturage :

Le contrat d’affacturage est le cadre légal fixant essentiellement les taux des commissions au bénéfice de l’entreprise de factoring, ainsi que le montant nécessaire au fonds de garantie.

Les commissions sont de deux sortes : la commission d’affacturage et celle du financement.

Le fonds de garantie, quant à lui, sert de couverture en cas d’impayés (clients insolvables, etc.). Son montant est évalué par la société d’affacturage à partir des risques, une étude du fichier clients de l’entreprise ou du professionnel bénéficiaire du dispositif devant être réalisée. Il est alimenté par des retenues de garantie prélevées sur le montant des factures faisant l’objet de factoring.

Le factoring, qui peut en bénéficier ?

Le factoring est ouvert à tous les secteurs d’activité. Ainsi, entreprises, associations, auto-entrepreneurs, commerçants, ceux exerçant une profession libérale, etc. peuvent en bénéficier, quelles que soient leurs tailles ou l’envergure de leurs activités.

Cependant, les créances pouvant faire l’objet d’affacturage doivent concernées une entreprise, une collectivité locale ou une administration, les factures destinées à des clients particuliers étant exclues du dispositif.

Les avantages de ce mode de financement

Alternative aux modes de financements classiques, l’affacturage présente de nombreux avantages.

Un financement non plafonné :

A la différence d’une ligne de financement définie à l’avance, le factoring ne connaît pas de plafond. Il permet ainsi une plus grande flexibilité d’utilisation, en fonction des besoins évolutifs de chacun.

La possibilité de conquérir de nouveaux clients étrangers :

L’affacturage permet d’élargir ses activités à travers le monde. En effet, sont également prises en charge dans le dispositif les factures de clients étrangers non particuliers.

Le fonds de garantie :

Le fonds de garantie ne bénéficie pas uniquement à la société de factoring pour couvrir les impayés. En effet, en cas de rupture du contrat entre les deux parties, l’entreprise récupère ledit fonds.

D’ailleurs, cette dernière peut souscrire à une assurance-crédit. En cas d’impayés, l’assureur les couvre alors en totalité ou en partie, laissant le fonds pratiquement intact.

Pour constituer / reconstituer sa trésorerie :

S’agissant d’un financement immédiat, le factoring permet de reconstituer sa trésorerie en cas de période difficile.

Pour les entreprises nouvellement créées, il constitue une manne financière pour constituer sa trésorerie, sans devoir attendre le premier bilan (condition incontournable pour accéder à certains autres modes de financements).

Des prestations sur-mesure :

Pour répondre au mieux à ses besoins spécifiques, il faut savoir qu’il y a des sociétés spécialisées, par exemple dans l’affacturage entreprise BTP, dans le factoring PME, etc.

Une meilleure économie :

Dans l’affacturage, l’entreprise a le choix de confier le poste clients à la société de factoring. Elle réalise ainsi une économie sur les charges en lien avec ledit poste : rémunérations, matériels, etc.

NB : Si l’entreprise recherche une certaine discrétion vis-à-vis de ses clients, il existe ce qu’on appelle l’affacturage confidentiel.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *